Lu dans la presse

with Aucun commentaire

Lu ce matin que le Goncourt 2020 figure parmi les plus vendus de l’Histoire du Goncourt.

« Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension. »

Extrait du roman qui a obtenu le Goncourt et suscite chez moi un mystère, une incompréhension. Comment avec un telle histoire «L’anomalie «  a t –il pu obtenir le  Goncourt ou alors le Goncourt ne serait plus à même d’assurer sa mission. Certes dans le passé il y a eu des anomalies à l’attribution de ce titre, mais à ce point là. Une mauvaise série télé, des personnages caricaturaux, une histoire mal ficelée, mais alors rien qui n’ait pu m’accrocher. Et dans le concert de louanges tous media confondus expliquant peut être en partie cet engouement, cet emballement frénétique vers l’achat de ce roman,  j’ai enfin trouvé une critique qui résume mieux que je ne saurais le faire mon ressenti.

« La consécration de ce script qu’est L’Anomalie aux côtés de Proust, Malraux et Gary ne doit pas nous faire honte, mais nous alerter. Ce n’est pas une erreur, c’est un signal : ce qui fait la valeur de la grande littérature s’éloigne peu à peu de nos quotidiens et de celui de nos écrivains. Je ne conteste pas à L’Anomalie son prix Goncourt, je conteste à l’Académie Goncourt sa place de boussole, je suspecte sa capacité à désigner le meilleur livre de l’année et, in fine, sa lucidité quant à l’avenir des belles lettres du pays.

Répondre