« La leçon de ténèbres » Leonor de Recondo

with Pas de commentaire

Tout le monde connait El Greco (Domenikos Theotokópoulos , pour ses peintures de visages hiératiques, mystiques mais peu connaissent son enfance, sa jeunesse et sa vie Crétoise, ses vagabondages via l’Italie où il se forma avant d’échouer vers 35 ans à Tolède où il s’installe définitivement , dans cette ville considérée comme « capitale spirituelle de l’Espagne ». Dans un petit ouvrage à l’écriture ciselée, Leonor de Recondo nous décrit sa passion pour ce peintre avec le souhait de passer une nuit avec le Peintre dans le musée qui lui est consacré à Tolède. Son titre « La lecon de ténébres » vient d’un genre musical français du XVIIe qui accompagne les offices des ténèbres pour voix et basse continue qui se jouait la nuit à l’Église, les jeudi, vendredi et samedi saints. » Bien que violoniste, Leonor de Recondo n’a pas l’intention de jouer toute la nuit, seulement par touches pour appeler son Peintre et passer une nuit d’amour avec lui, tel est le défi qu’elle s’est lancée.

En attendant sa venue, l’auteur nous distille par touches l’histoire de la vie de l’artiste, son enfance, son brusque départ de Héraklion, laissant une amoureuse éplorée,  son passage à Venise puis Rome,  son fils, son oeuvre, l’éducation de son fils à qui il tentera de transmettre son art, puis  sa mort. Tout en délicatesse, l’auteur rend aussi un vibrant hommage à son père artiste et avec qui elle a découvert ce lieu 15 ans plus tôt et comment elle est tombée sous le charme de El Greco.

 « Étirements de bleu éclairs de blanc,
percées de vert,
étincelles de rouge,
chevauchées de brun,
dentelles de gris. » Leonor de Recondo fait partie de mes auteurs actuels préférés. El Greco est une  de mes premières découvertes artistiques livresques grâce à un Prix  à la fin de ma 3ème , et j’ai découvert la ville de Tolède et ses toiles lors d’un voyage inoubliable, en période hivernale, dans les années 2000 avec mes amis Pierre Et Gloria. Cela faisait beaucoup de points positifs et je confirme que  « La leçon des ténèbres » est un bon choix de lecture.

Répondre